Le nouvel entraîneur de l'ASPTT se prépare pour le Mondial

 

Entraîneur depuis 1994 à l'Association sportive des postes, télégraphes et téléphones (A.S.P.T.T.), Franck Miniot a pris en main l'équipe du Mondial depuis le début d'année. Le Mondial, il le connait bien puisqu’il a disputé la phase finale en 2004; cette nouvelle édition ne sera donc pas une première expérience pour l'homme. Déjà vainqueur de l'Eurofoot de Vigneux en 2006, Franck Miniot n'oublie pas que son équipe peut aller loin



> Votre équipe a commencé la dernière édition par deux défaites 5-0, après ces deux matchs, comment avez-vous remotivé vos troupes ?

Même si je n'étais pas le coach de l'équipe la saison dernière, j'avais vu les 2 premières rencontres. Les deux scores de cinq à zéro étaient dus à 2 raisons, d’une part, le stress des joueurs qui ont regardé jouer les adversaires, et d’autre part, la qualité des adversaires RENNES et surtout STUTTGART, futur finaliste.
L'expérience de Justin TAHE, le coach de la saison dernière, qui avait remporté le Mondial en tant que joueur avec le FCNA, a permis de remotiver les joueurs en insistant sur le fait que la durée des matchs était courte et que les autres rencontres étaient à leur portée.

> Après la phase de poules, vous concédez 4 défaites et un nul, treize buts encaissés. Vos jeunes ne se sont pas démobilisés puisqu'ils ont battu les organisateurs, puis Vertou, avant de rencontrer Thouaré qui figurait dans votre groupe et là, nouvelle victoire. N'avez-vous pas eu un gout amer concernant votre début de Mondial raté ?

Non, pas de déception dans l'ensemble puisque dans un tournoi, l'impression générale laissée est toujours la dernière avec le classement. Cette place de 17ème / 24 est conforme à la qualité de l'équipe par rapport aux adversaires.

> Cette année, vous revenez avec confiance dans un Mondial qui reste gravé dans la mémoire des jeunes. L'envie de bien faire sera là, qu'espérez-vous ?

Cette année, en 2010, nous arriverons avec l'expérience de la saison dernière mais aussi avec des résultats en championnat positifs ce qui n'était pas le cas la saison dernière. Compte tenu de ces deux éléments, notre ambition sera de faire mieux qu'en 2009. On ne connait pas encore nos adversaires de poule mais il serait super de finir dans les quatre premiers.

> On dit souvent que le principal est de participer mais on sait qu'à l'âge des jeunes, on pense plus à gagner. Comment prévenir les jeunes que dans un tournoi comme le Mondial, les défaites sont monnaie courante face aux nationaux et internationaux ?

Les résultats de 2009 vont beaucoup m'aider dans les messages que je passerai pour motiver mes joueurs. Pour moi, avant toute rencontre, il faut toujours avoir en tête que la victoire est possible. Les résultats en coupe de France le montrent tous les ans. Il faut simplement y croire et avoir conscience que sans une implication à 200% de tous les joueurs l'exploit est impossible ! Les défaites de la saison passée sont restées dans leur mémoire et ils sont conscients de la difficulté de la tache qui les attend.

> On espère que les régionaux auront la combativité pour rattraper le déficit d'infrastructures. Comment voyez-vous le Mondial ? Comment le voient vos jeunes ?

Le niveau est toujours très élevé, nous connaissons bien les équipes locales et aucune d'entre elles, sauf le FCNA, ne nous parait vraiment au dessus des autres. En ce qui concerne les équipes françaises des clubs pro, ce sera très difficile de les accrocher mais un nul est toujours possible. Pour les équipes étrangères, c'est l'inconnue mais le niveau est toujours très bon. Les joueurs sont impatients d'y participer, ce sera à tout l'encadrement de bien canaliser leur énergie et les préparer à l'exploit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site